Jean-Baptiste Pelt : Études sur la Cathédrale de Metz 1210 1930

Registres capitulaires (1210-1790)

Je profite des vacances pour mettre de l’ordre dans mes documents électroniques. C’est maintenant l’occasion de mettre en ligne un outil que j’utilise régulièrement pour sourcer les informations de mes billets sur la cathédrale de Metz. Il s’agit des «Études sur la Cathédrale de Metz» de Jean-Baptiste Pelt, évêque de Metz entre 1919 et 1937.

Le premier volume, édité en 1930, est une compilation de textes extraits principalement des registres capitulaires contenus dans 57 volumes conservés en 1930 aux archives de la cathédrale. Ils sont complétés par des bulles papales, des extraits de journaux personnels conservés aux archives de la ville de Metz ou encore des premiers ouvrages à but historique.

Comme ce livre n’est pas encore numérisé, je consulte un exemplaire accessible à la médiathèque de Metz. Plutôt que de prendre des notes je photographie les pages sur les sujets qui m’intéressent. Vous pouvez dorénavant y accéder en cliquant sur le lien ci-dessous.

Études sur la cathédrale de Metz. Textes extraits principalement des registres capitulaires (1210-1790) - extraits

Documents et notes (1790-1930)
J’ai également mis en ligne le deuxième volume, édité en 1932 :

Études sur la cathédrale de Metz. Documents et notes relatifs aux années 1790 à 1930 - extraits

Il s’agit en quelque sorte de notes de travail. Comme je me suis principalement intéressé aux informations sur la construction ou les restaurations du bâtiment, les documents ne sont pas complets. La qualité des photos n’est pas très bonne. Les pages sont parfois floues ou mal cadrées. Elles ne sont alors pas numérisable pour permettre d’en extraire le texte et d’y effectuer des recherches en texte simple. Il faut alors les consulter à l’ancienne : page par page. Cela permet parfois de tomber par hasard sur des informations que l’on n’aurait pas eu l’idée de rechercher.

Comme la qualité n’est pas très bonne, je déconseille d’utiliser ces images comme référence électronique en attendant une vraie numérisation de ces ouvrages. D’ailleurs, je bloque l’indexation de ces images par les robots de recherche.

Bonne lecture

De l'autre côté du miroir

Jan Van-Eyck : Les Epoux Arnolfini - 1434 - Détail miroir
Vous avez sans doute remarqué le nouveau graphisme de ce blog. C’est alors l’occasion d’apporter quelques éclaircissements sur l’autre côté du miroir : ce qu’il y a derrière votre écran et le texte que vous êtes en train de lire.

Pour commencer ce nouveau graphisme vous permettra de lire plus facilement les billets de ce blog sur vos appareils mobiles, tablettes ou téléphones. De mon côté, j’ai changé le système de publication de billets (hexo). Le nouveau système me permet d’écrire des billets plus facilement et plus rapidement. Il suffit de remplir de simples fichiers textes qui sont ensuite directement convertis et transmis sur le serveur. La gestion du serveur est alors également plus facile et plus robuste.

Autre avantage, le nouveau système de commentaires (isso) vous permet également de donner plus facilement votre avis. Il n’y a plus de pénible captcha et vous pouvez même pertinenter les divers commentaires. Rassurez vous, les commentaires ne sont gérés que sur mon serveur et vos informations personnelles, comme par exemple votre mail, ne seront jamais diffusées à un quelconque annonceur.

Ces petites innovations vont permettre de poursuivre les objectifs initiaux de ce blog : vous faire partager des sujets d’Histoire qui piquent ma curiosité.
Bien que je ne sois pas historien, je me permet d’exprimer mes interrogations ou découvertes mais en vous fournissant les sources de mes informations. Vous pouvez ainsi vous faire votre propre avis. De la même façon je mets à disposition des documents dans la meilleur définition possible pour que vous puissiez, si nécessaire, les réutiliser. C’est à cet effet que, sauf avis contraire, les documents et articles de ce blog sont sous licence Creative Common CC-BY-SA : pour résumer, vous pouvez en faire ce que vous voulez mais vous devez citer la source. Ce n’est pas pour flatter mon égo, surtout que j’essaie de préserver un petit anonymat, mais plutôt pour permettre à vos lecteurs de vérifier les informations.

Le problème avec les citations sur Internet, c’est qu’on est jamais sûrs de leur origine.
Victor Hugo

J’en ai profité pour réorganiser les diverses catégories et corriger quelques erreurs flagrantes. Néanmoins comme les billets sont parfois publiés rapidement, il reste sans doute encore des erreurs. N’hésitez pas à les signaler en commentaire. C’est maintenant beaucoup plus simple pour moi de les corriger.

Merci d’avance pour vos contributions.

PS: vous trouverez dorénavant les références à hexo, isso et la licence CC-BY-SA en pied de page.

Comment visiter un musée d'art sans s'emmerder

Dans la peau de Mona Lisa
Ces derniers mois nous avons beaucoup voyagé en famille en particulier à Strasbourg, Prague et Londres. Cela a été l’occasion de visiter plusieurs musées. Dans les musées, exposant en particulier de la peinture ancienne, on croise des groupes de visiteurs où l’on observe souvent les mêmes comportements ou réflexions quelle que soit leur nationalité. En-tête les enthousiastes parcourent les galeries au pas de charge, guide touristique à la main, pour s’agglutiner devant les œuvres célèbres. Ils sont souvent accompagnés de porteurs de perches à selfies. Ces visiteurs ont clairement l’intention de démontrer sur les réseaux sociaux qu’ils ont bien été à proximité d’une de ces œuvres célèbres. Ils sont ensuite suivi par de petits groupes qui s’arrêtent quelques instants devant des tableaux qui ne sont pas masqués par la foule et qui finissent par conclure que les couleurs sont belles. Enfin en queue de peloton, le groupe souvent le plus important jette un rapide regard désabusé sur ces croutes en se demandant clairement ce qu’ils font là sans oser le dire de peur de passer pour d’incultes ignorants. Vous vous reconnaissez peut-être dans une de ces populations. Je vous propose alors une série de billets qui s’adresse plus particulièrement au dernier groupe et devrait l’aider à ne plus s’ennuyer dans un musée de peinture et ralentira peut-être le pas des enthousiastes.

Pour commencer il faut dissiper un gros malentendu : un tableau ancien ce n’est pas de l’art : c’est de l’histoire de l’art.

Lire la suite

R: Représentation d'une évolution de données par catégories et sous catégories

Pour commencer l’année 2015, je vous propose un nouveau billet sur la représentation de données.

En réalité, avec les bilans de fin d’année, j’ai eu besoin de présenter un jeu de données que je ne peux pas diffuser (et qui ne vous intéresserait pas). Globalement, il s’agit d’une évolution de données sur plusieurs années, classées par catégories et sous-catégories. Les outils classiques des tableurs ne permettent pas d’obtenir des graphiques lisibles.

Plutôt que de conserver cette méthode au fond de mes ordinateurs, je vous propose de vous la partager ici. J’espère qu’elle vous donnera des idées de traitements de données.

Evolution1968-2011.png

À titre d’exemple je vous propose de visualiser l’évolution de population des grandes métropoles de la future région Alca (Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes). N’oubliez pas que l’objectif principal de ce billet est la représentation et l’exploration de données et non leurs interprétations. Par contre vous pourrez réutiliser les outils présentés dans ce billet pour explorer par vous-même vos jeux de données.

Lire la suite

Cartographie avec R : Metz un carrefour de voies romaines

Je vous avais promis de m’intéresser cette année un peu plus profondément à la visualisation de données. Comme la technicité des billets précédents ne vous a pas effrayé et que ces billets semblent vous plaire, je vous propose de poursuivre avec la carte ci-dessous :

map-roman-roads-from-divodurum-with-R.png

Il s’agit d’une représentation des voix romaines entre le 1er et le Vème siècle autour de Metz.

Après une analyse sommaire des informations apportées par cette carte, il faudra s’interroger sur les sources de ces données et la validité de cette représentation. Pour finir, vous verrez le code qui permet de générer cette carte.

Lire la suite

R: la campagne de Russie par Minard

Le billet précédent m’a donné envie de m’intéresser un peu plus longuement à la visualisation de données - ou dataViz dans les milieux autorisés. Depuis quelques temps je m’intéresse en particulier à R. Il s’agit à l’origine d’un logiciel libre de traitement statistique de données. Cependant, grâce aux multiples extensions développées par ses utilisateurs, il est devenue très puissant pour tout type de traitement de données. Il existe actuellement un grand nombre d’extensions qui permettent très facilement de traiter des informations géographiques. Il s’avère que la représentation de Charles Minard de la campagne de Russie de 1812, 1813 fait partie des exercices classiques d’utilisation de R.
Comme les exemples disponibles ne sont pas très beaux, je vous propose dans ce billet ma version et le code qui permet de générer l’image ci-dessous :

Campagne de Russie par Minard avec R

Lire la suite

Le seigneur des anneaux : représentation relative des personnages au cours de la narration

Pour commencer l’année 2014 je vous propose de nous intéresser à une représentation originale de données. Vous trouverez ci-dessous un graphique qui représente la position relative des personnages de la célèbre saga de J.R.R. Tolkien «Le seigneur des anneaux». Cliquez-sur l’image pour l’avoir en haute définition.

xkcd-seigneur-des-anneaux.png

Cette image a été créée, en 2009, par Randall Munroe. Celui-ci est l’auteur de la bande dessiné en ligne xkcd.

Randall Munroe s’est très certainement inspiré de la carte figurative des pertes de l’armée de Napoléon de la campagne de Russie de 1812-1813 par Charles Joseph Minard publiée en 1869.
Minard.png

Si la représentation semble à première vue similaire, la carte de Minard est en réalité une représentation géographique du trajet de la grande armée, alors que la carte de xkcd représente la position relative des personnages au cours de l’histoire. Il apparaît alors que cette représentation relative des personnages est une information significative dans la narration.

La carte de xkcd est en réalité une plaisanterie. Je n’ai présenté ici que l’extrait de la bande dessiné qui concerne «Le seigneur des anneaux». L’originale cherche à représenter les interactions entre les personnages de plusieurs films. Vous pouvez-vous rendre compte par vous même que ce type de représentation n’est pas forcément pertinente pour un film comme «Douze hommes en colère» ;-)

Malgré la plaisanterie, xkcd est encore une fois stimulant.  Cela donne des idées pour l’année 2014 : re-découvrir Minard ou encore Edward Tufte, le Léonard de Vinci des données.

Jan Van Eyck : une peinture témoin du XVème siècle en Europe du nord

Les vacances sont déjà loin et ce billet va être l’occasion de vous faire partager un moment de mes visites de musées.

Après Venise, j’ai eu l’occasion de passer un peu de temps dans la “Venise du Nord” - ou plutôt une des multiples autres Venises ;-). Cela ma permis de visiter le très intéressant musée Groeningen de Bruges qui possède une jolie collection de primitifs flamands. La perle de cette collection est très certainement la « Vierge au Chanoine Van der Paele » de Jan Van Eyck.

Vous pouvez découvrir par vous même quelques caractéristiques de ce tableau ci-dessous:

Après une présentation rapide, nous aborderons les détails les plus significatifs, la peinture à l’huile, la représentation de l’espace en perspective pour finir par aborder la question de l’apport de la peinture de Jan Van Eyck dans la connaissance que nous avons de l’esprit du XVème siècle.

Lire la suite

Chronologie de la Bible

histoire-profane-de-la-bible.jpg

Avec les vacances, voici revenu le temps de lire.

Cela faisait un petit moment que je cherchais une introduction aux travaux récents sur l’histoire de l’écriture de la Bible. Je m’étais procuré, depuis quelque temps, l’«Histoire profane de la Bible» de Pierre Monat publié cette année qui me semblait tout à fait prometteur et j’ai enfin eu le temps de le lire et à mon grand plaisir, cet ouvrage à parfaitement répondu à mes attentes !

En effet, alors que l’aspect théologique m’importe peu et que je connaissais vaguement les théories des sources multiples de l’ancien ou du nouveau testament, je cherchais en particulier à savoir où en était les théories actuelles de datation ou les apports des manuscrits de Qumrân. Pierre Monat y répond en tout point mais il aborde également les questions de traduction, de sélection / transmission, des méthodes critiques et d’analyse.
La documentation sur le sujet semble énorme, il y a peu de chance que j’effectue plus de recherche sur ce thème. De plus sur internet ces informations sont polluées par les sites fondamentalistes. L’ouvrage de Pierre Monat est donc une très bonne synthèse en 303 pages.

Le seul regret est que le tableau 5 page 94 qui présente les témoins matériels en regard de l’histoire reconstituée est difficilement lisible avec les fonds en niveau de gris.
En cherchant à le reconstituer, je me suis en fait lancé dans une chronologie qui reprend plusieurs tableaux de Pierre Monat. Elle va m’être utile en tant qu’aide mémoire. Vous la trouvez ci-dessous :

Lire la suite

Bestiaires de la porte rouge de Notre-Dame de Paris et du portail nord de la cathédrale de Metz

Porte Rouge et Portail Nord de Metz Il y a quelques mois, alors que je vous parlais des bestiaires du portail nord de la cathédrale de Metz, j’avais exclu la porte rouge de Notre-Dame de Paris pourtant citée par de nombreux auteurs. En effet lors de mes dernières visites celle-ci était difficilement visible et lisible. Heureusement la restauration de ce portail est terminée depuis l’année dernière et on peut de nouveau y accéder. Suite à une visite récente, je vous ai ramené une vidéo et quelques photos. Je vous propose alors dans ce billet de découvrir les familiarités frappantes, mais également les divergences, entre le bestiaire de ce portail parisien et les bestiaires du portail messin.

Pour vous aider à situer la porte rouge j’ai intercalé des images 3D provenant du musée de la crypte archéologique, situé sous le parvis de Notre-Dame. Ce musée que je n’avais pas visité depuis très longtemps s’est depuis enrichi de plusieurs écrans tactiles et de vidéos 3D.

Lire la suite