Carte géoréférencée sur le terrain 3D

Après avoir vu comment modéliser le terrain en 3D, ce petit billet complémentaire va permettre d’ajouter une carte historique sur notre modèle de terrain 3D.

Voici un premier résultat rapide:


Tracé de l'aqueduc Gorze Metz en 1790 et topographie contemporaine

Cette carte topographique provient de L’«Histoire de Metz» de Dom Jean François et Dom Nicolas Tabouillot publié entre 1764 et 1790. En réalité, il s’agit plus précisément de l’exemplaire présent dans la réédition de 1974, mis en ligne par la Société d’Histoire de Woippy.

Lire la suite

Modéliser le terrain en 3D

Ce billet, et ceux qui vont suivre, vont aborder les techniques de représentation de données 3D. S’ils sont surtout destinés à me servir d’aide mémoire (je ne pratique pas tous les jours ce type de représentation de données), j’aborderai ces questions de façon générique pour que les lecteurs intéressés les appliquent à leurs représentations.

Comme je le disais dans le billet précédent, je n’utilise que des logiciels open sources. Ces logiciels, dont le code est distribué librement, nous garantissent que le format des données traitées est parfaitement documenté. Lorsque le format de données est secret ou mal documenté, l’exploitation des données dépendra de la volonté ou des aléas techniques et surtout économiques qui impacteront le logiciel choisi. L’usage de logiciels libres nous permet de nous assurer que les données créées aujourd’hui seront exploitables dans plusieurs années.
Les données 3D n’ont pas qu’un intérêt graphique, elles peuvent aussi être utilisées pour tester des hypothèses. Les hypothèses actuelles devront certainement être réexaminées lorsque de nouvelles idées où éléments factuels apparaîtront.

Nous allons commencer par modéliser en 3D le terrain à étudier.
Élévation du terrain

Lire la suite

Aqueduc Gorze Metz en 3D

Voici un nouveau thème pour ce blog. Je vous propose de vous dévoiler mes divertissements sur la représentation 3D de l’aqueduc romain de Gorze à Metz.
Cet aqueduc long de 22km a été construit au début du IIème siècle et était destiné à alimenter la cité de Divodurum (Metz). S’il n’a sans doute plus été en activité dès le Vème siècle, les vestiges du pont qui traverse la vallée de la Moselle, entre Ars et Jouy-aux-Arches sur plus d’1km, sont toujours visibles et frappent les esprits.
Les dernières restaurations ont enrichi les sites d’Ars et Jouy de panneaux très complets, clairs et pédagogiques qui agrémentent la visite.
Aujourd’hui, même si l’article Wikipedia n’est actuellement pas très riche, on trouve de très bonnes ressources en ligne comme le site Archeographe. J’utilise également l’article très complet de la Carte Archéologie de la Gaule1, ou encore, les Mémoires de l’Académie de Metz pour les articles de Victor Simon2 au XIXème siècle.

C’est suite à quelques discussions avec Claude Lefebvre, l’archéologue qui a dirigé les dernières études et restaurations, que je me suis décidé à démarrer ces représentations. La qualité de la documentation en ligne étant largement suffisante, cette nouvelle série de billets va surtout aborder des questions de représentation graphiques en 3D.
Pour commencer, la première image ci dessous est un rendu rapide réalisé, il y a déjà quelques années, pour défricher les difficultés :

Premier rendu rapide et peu précis

Si ces premiers rendus sont prometteurs sur la représentation de l’environnement ou la prise en compte de la dimension de l’ouvrage, je suis cependant resté bloqué un certain temps sur des difficultés de précision.
Les «cubes volants» sur l’image ci-dessus, sont la position des piles existantes telles qu’elles ont été référencées dans les sites cartographiques en ligne comme Google Map ou OpenStreetMap. Les écarts entre les arches générées en 3D et les positions référencées ne permettent pas de positionner précisément les bassins amont et aval. Si on se satisfait de ces approximations, l’usage de la 3D ne serait alors que décoratif. Nous verrons dans les billets à venir qu’il est aujourd’hui possible d’utiliser des outils open source pour obtenir des représentations de qualité avec une bonne précision. L’usage de l’open source nous permet également d’avoir confiance dans la pérennité des données.

En attendant, voici les premiers résultats:

Lire la suite

R calendar heatmap: densité de données temporelles

Toujours à la pointe de l’actualité1, je vous propose pour ce Vendredi Saint de nous intéresser à la visualisation de décès. Même si j’arrive bien après la guerre (ou plutôt ses commémorations) cela concerne plus particulièrement les morts pour la France de la Première Guerre mondiale.

En réalité je vous propose surtout une technique de représentation d’évènements temporels : une carte de densité temporelle (ou calendar heatmap). L’usage de cette représentation devient de plus en plus courante depuis son usage sur la forge de développement de logiciels GitHub. Elle permet de se faire une idée assez rapide de la distribution des évènements. Jugez par vous même:

Densité temporelle des morts pour la France nancéiens

Lire la suite

Cathédrale de Metz en 3D nouveaux rendus

Pour nous consoler pendant que la toiture de Notre Dame de Paris brûle, je vous diffuse mes dernières rendus de la cathédrale de Metz en 3D.

Un changement de machine et de carte graphique me permet maintenant d’utiliser plus facilement le dernier moteur de rendu intégré à Blender: Cycles. Celui-ci calcule les images directement sur le processeur de la carte graphique (GPU) sans consomer l’intégralité des ressources de ma machine.
Comme vous le voyez ci-dessous, je ne cherche pas réellement à obtenir un effet réaliste mais j’aime beaucoup l’effet photo-jouet de ce rendu.

Rendu 3D Cycles du portail de la Cathédrale de Metz

Lire la suite

Documents pour voyager à Rome, de l'Antiquité à la Renaissance

Je vous propose dans ce billet quelques documents que j’ai collecté ou créé pour mon voyage à Rome du mois d’avril.
Lorsque vous vous rendrez à Rome, n’hésitez pas à les utiliser après les avoir enregistré sur vos tablettes ou smartphones.

Pour commencer avec l’Antiquité, voici ci-dessous une de mes photos, sans aucun traitement, du forum romain depuis la magnifique vue du Palatin. J’y ai ajouté l’identification des principaux monuments.

Forum romain depuis le Palatin

Lire la suite

Chronologie de la Cathédrale de Metz

Extrait tour de La Mutte
À première vue la cathédrale Saint-Étienne de Metz ressemble à un grand monument gothique au style très homogène. Cependant un esprit curieux est très vite interpellé par plusieurs éléments inhabituels : pourquoi les tours se trouvent au milieu de la nef au lieu d’encadrer le grand portail ? Pourquoi l’entrée principale se situe par un portail en biais de la nef ? Pourquoi certaines «fenêtres» sont très ouvragées alors que d’autres ont conservé une structure très simple ? Dès les premiers pas dans la nef les quatre premières colonnes lisses et surélevées tranchent avec les autres colonnes cannelées de la nef.
L’objectif de cet article est d’aborder la chronologie de la construction. Ceci nous permettra d’apporter des éléments de réponses à ces questions.

La première référence textuelle à la future cathédrale Saint-Étienne de Metz provient, au VIème siècle, de Grégoire de Tour qui cite un oratoire Saint-Étienne miraculeusement épargné après l’incendie de la ville par Attila en 451. On estime qu’il s’agit du cœur de la crypte. La première cathédrale intramuros sera bâtie au dessus de cette crypte.
Paul Diacre nous rapporte dans sa courte histoire des évêques de Metz (vers 784) que Pépin le Bref - père de Charlemagne, apporte une aide financière à l’évêque Chrodegang pour des travaux à Saint-Étienne. La règle de Chrodegang qui organisera la vie des chanoines nous indique déjà l’existence d’un quartier cathédrale avec un cloître et d’autres églises à proximité de la cathédrale. Il s’agit sans doute de Saint-Pierre-aux-Images, Saint-Paul et Saint-Pierre-le-Vieux.

Lire la suite

L'Austrasie

L'Austrasie n°8
Je vous avais promis depuis longtemps une chronologie de la construction de la cathédrale de Metz, or j’ai été contacté par l’association Sites et Monuments de Moselle pour écrire un article pour leur revue : l’Austrasie.
Normalement ma démarche est la production et la diffusion de documents de suffisamment bonne qualité pour qu’ils soient réutilisables et facilement accessibles et vérifiables. Ce n’est pas forcément compatible avec l’approche papier traditionnelle. Cependant la revue l’Austrasie a été créée en 1837 par des érudits locaux. À l’époque ils sont forcément des historiens amateurs. Après cinq rééditions cette revue existe toujours sous un esprit quelque part similaire : la vulgarisation de l’histoire locale en restant ouverte aux contributions d’amateurs. Il faut prendre ici amateur au sens étymologique du terme : «celui qui aime» son sujet. Cela m’a alors beaucoup amusé de m’inscrire dans cette continuité et de contribuer au maintien de cette démarche. Je viens de recevoir l’exemplaire sortie de presse. Cela m’a permis de consulter les articles des autres contributeurs qui sont très intéressants.
Concernant plus particulièrement la cathédrale Saint Étienne, on peut noter des articles passionnants sur les vitraux - un sujet que je n’aborde pas - ou un article sur la cuve de porphyre qui s’inspire largement du billet de ce blog. Comme j’encourage la réutilisation des informations publiées ici, cela me satisfait pleinement surtout que la seule restriction qui est de citer ce blog est totalement respectée. J’en profite pour rappeler que cette restriction à la citation de ce blog comme source d’information, vise essentiellement à permettre la vérification des informations publiées. Si vous avez des informations complémentaires ou des questions n’hésitez pas à mettre un commentaire sur le billet concerné : tous les lecteurs pourront en bénéficier.
À ma connaissance les points de diffusion de la revue ne sont pas encore totalement définis mais vous pouvez les contacter sur la page Facebook de l’association ou par mail : smm.metz.57 @ gmail.com

Je tiens donc à remercier l’association pour cette initiative, le travail de mise en page, de diffusion et en particulier Claude Buttner pour sa relecture attentive et l’autorisation de publication du billet sur la chronologie de la cathédrale de Metz

Restaurations de la façade nord de la Cathédrale de Metz

Au cours de l’été, un lecteur a posé une question intéressante sur l’état des tympans des portails de la façade nord1. C’est alors l’occasion de faire un point sur les travaux de restauration de cette façade et de compléter les billets sur la façade nord et les restaurations des panneaux du portail nord de Notre-Dame-la-Ronde. Nous verrons que celle-ci reste moins documentée que la façade sud, face à la mairie.

Nous pouvons alors commencer par le peu connu tableau de Jacques-Dominique-Charles Gavard de 1826 :

Vue de la Cathédrale de Metz - Gavard, 1826

«Vue de la Cathédrale de Metz», huile sur toile, Gavard, 1826 - Musée de la Cour d’Or, Metz

Il faut noter que Charles Gavard, en tant qu’inventeur du diagraphe (un pantographe visuel), à certainement réalisé un œuvre assez fidèle à la réalité.

Lire la suite

Jean-Baptiste Pelt : Études sur la Cathédrale de Metz 1210 1930

Registres capitulaires (1210-1790)

Je profite des vacances pour mettre de l’ordre dans mes documents électroniques. C’est maintenant l’occasion de mettre en ligne un outil que j’utilise régulièrement pour sourcer les informations de mes billets sur la cathédrale de Metz. Il s’agit des «Études sur la Cathédrale de Metz» de Jean-Baptiste Pelt, évêque de Metz entre 1919 et 1937.

Le premier volume, édité en 1930, est une compilation de textes extraits principalement des registres capitulaires contenus dans 57 volumes conservés en 1930 aux archives de la cathédrale. Ils sont complétés par des bulles papales, des extraits de journaux personnels conservés aux archives de la ville de Metz ou encore des premiers ouvrages à but historique.

Comme ce livre n’est pas encore numérisé, je consulte un exemplaire accessible à la médiathèque de Metz. Plutôt que de prendre des notes je photographie les pages sur les sujets qui m’intéressent. Vous pouvez dorénavant y accéder en cliquant sur le lien ci-dessous.

Études sur la cathédrale de Metz. Textes extraits principalement des registres capitulaires (1210-1790) - extraits

Documents et notes (1790-1930)
J’ai également mis en ligne le deuxième volume, édité en 1932 :

Études sur la cathédrale de Metz. Documents et notes relatifs aux années 1790 à 1930 - extraits

Il s’agit en quelque sorte de notes de travail. Comme je me suis principalement intéressé aux informations sur la construction ou les restaurations du bâtiment, les documents ne sont pas complets. La qualité des photos n’est pas très bonne. Les pages sont parfois floues ou mal cadrées. Elles ne sont alors pas numérisable pour permettre d’en extraire le texte et d’y effectuer des recherches en texte simple. Il faut alors les consulter à l’ancienne : page par page. Cela permet parfois de tomber par hasard sur des informations que l’on n’aurait pas eu l’idée de rechercher.

Comme la qualité n’est pas très bonne, je déconseille d’utiliser ces images comme référence électronique en attendant une vraie numérisation de ces ouvrages. D’ailleurs, je bloque l’indexation de ces images par les robots de recherche.

Bonne lecture