Le seigneur des anneaux : représentation relative des personnages au cours de la narration

Pour commencer l’année 2014 je vous propose de nous intéresser à une représentation originale de données. Vous trouverez ci-dessous un graphique qui représente la position relative des personnages de la célèbre saga de J.R.R. Tolkien «Le seigneur des anneaux». Cliquez-sur l’image pour l’avoir en haute définition.

xkcd-seigneur-des-anneaux.png

Cette image a été créée, en 2009, par Randall Munroe. Celui-ci est l’auteur de la bande dessiné en ligne xkcd.

Randall Munroe s’est très certainement inspiré de la carte figurative des pertes de l’armée de Napoléon de la campagne de Russie de 1812-1813 par Charles Joseph Minard publiée en 1869.
Minard.png

Si la représentation semble à première vue similaire, la carte de Minard est en réalité une représentation géographique du trajet de la grande armée, alors que la carte de xkcd représente la position relative des personnages au cours de l’histoire. Il apparaît alors que cette représentation relative des personnages est une information significative dans la narration.

La carte de xkcd est en réalité une plaisanterie. Je n’ai présenté ici que l’extrait de la bande dessiné qui concerne «Le seigneur des anneaux». L’originale cherche à représenter les interactions entre les personnages de plusieurs films. Vous pouvez-vous rendre compte par vous même que ce type de représentation n’est pas forcément pertinente pour un film comme «Douze hommes en colère» ;-)

Malgré la plaisanterie, xkcd est encore une fois stimulant.  Cela donne des idées pour l’année 2014 : re-découvrir Minard ou encore Edward Tufte, le Léonard de Vinci des données.

Jan Van Eyck : une peinture témoin du XVème siècle en Europe du nord

Les vacances sont déjà loin et ce billet va être l’occasion de vous faire partager un moment de mes visites de musées.

Après Venise, j’ai eu l’occasion de passer un peu de temps dans la “Venise du Nord” - ou plutôt une des multiples autres Venises ;-). Cela ma permis de visiter le très intéressant musée Groeningen de Bruges qui possède une jolie collection de primitifs flamands. La perle de cette collection est très certainement la « Vierge au Chanoine Van der Paele » de Jan Van Eyck.

Vous pouvez découvrir par vous même quelques caractéristiques de ce tableau ci-dessous:

Après une présentation rapide, nous aborderons les détails les plus significatifs, la peinture à l’huile, la représentation de l’espace en perspective pour finir par aborder la question de l’apport de la peinture de Jan Van Eyck dans la connaissance que nous avons de l’esprit du XVème siècle.

Lire la suite

Chronologie de la Bible

histoire-profane-de-la-bible.jpg

Avec les vacances, voici revenu le temps de lire.

Cela faisait un petit moment que je cherchais une introduction aux travaux récents sur l’histoire de l’écriture de la Bible. Je m’étais procuré, depuis quelque temps, l’«Histoire profane de la Bible» de Pierre Monat publié cette année qui me semblait tout à fait prometteur et j’ai enfin eu le temps de le lire et à mon grand plaisir, cet ouvrage à parfaitement répondu à mes attentes !

En effet, alors que l’aspect théologique m’importe peu et que je connaissais vaguement les théories des sources multiples de l’ancien ou du nouveau testament, je cherchais en particulier à savoir où en était les théories actuelles de datation ou les apports des manuscrits de Qumrân. Pierre Monat y répond en tout point mais il aborde également les questions de traduction, de sélection / transmission, des méthodes critiques et d’analyse.
La documentation sur le sujet semble énorme, il y a peu de chance que j’effectue plus de recherche sur ce thème. De plus sur internet ces informations sont polluées par les sites fondamentalistes. L’ouvrage de Pierre Monat est donc une très bonne synthèse en 303 pages.

Le seul regret est que le tableau 5 page 94 qui présente les témoins matériels en regard de l’histoire reconstituée est difficilement lisible avec les fonds en niveau de gris.
En cherchant à le reconstituer, je me suis en fait lancé dans une chronologie qui reprend plusieurs tableaux de Pierre Monat. Elle va m’être utile en tant qu’aide mémoire. Vous la trouvez ci-dessous :

Lire la suite

Bestiaires de la porte rouge de Notre-Dame de Paris et du portail nord de la cathédrale de Metz

porte-rouge-metz.jpg
Il y a quelques mois, alors que je vous parlais des bestiaires du portail nord de la cathédrale de Metz, j’avais exclu la porte rouge de Notre-Dame de Paris pourtant citée par de nombreux auteurs. En effet lors de mes dernières visites celle-ci était difficilement visible et lisible. Heureusement la restauration de ce portail est terminée depuis l’année dernière et on peut de nouveau y accéder. Suite à une visite récente, je vous ai ramené une vidéo et quelques photos. Je vous propose alors dans ce billet de découvrir les familiarités frappantes, mais également les divergences, entre le bestiaire de ce portail parisien et les bestiaires du portail messin.

Pour vous aider à situer la porte rouge j’ai intercalé des images 3D provenant du musée de la crypte archéologique, situé sous le parvis de Notre-Dame. Ce musée que je n’avais pas visité depuis très longtemps s’est depuis enrichi de plusieurs écrans tactiles et de vidéos 3D.

Lire la suite

Les artistes de la Renaissance

vasari-couverture.jpg Chers lecteurs, faute de temps je vous ai un peu négligé et quelques billets en cours de rédaction n’ont pas encore été terminés.

Pour me rattraper, je vous propose de vous faire profiter d’une de mes lectures récente : «Vie des artistes» de Vasari - les Vite en VO.

Écrit vers 1550, l’artiste florentin Vasari présente la vie de la plupart des artistes de la renaissance sur près de 300 ans, de Cimabue à ses contemporains.

C’est le premier ouvrage de ce type et une source documentaire essentielle. Le coté catalogue le rend parfois un peu indigeste. Pour s’y repérer j’ai vainement cherché une chronologie suffisamment complète et facile à lire sur cette période. Comme je n’en trouvais pas, j’ai réalisé un petit programme informatique qui me permet de saisir au cours de la lecture les événements notables et qui me génère la chronologie sous forme d’image que je vous propose ci-dessous.

J’y ai groupé en rouge les florentins de formation, les mécènes en bleu, puis les siennois en marron, les vénitiens en vert, les flamands, allemands, français en olive, les architectes en orange, et pour finir les poètes, lombards, et autres. J’ai ajouté quelques repères pour indiquer les filiations entre maîtres et élèves ou les membres de la famille Médicis.
Certains choix sont arbitraires et discutables : pour Michel-Ange il est difficile de le classer dans une activité principale entre la peinture la sculpture ou l’architecture. C’est également pour cela que j’ai un peu négligé les purs sculpteurs .

Lire la suite

Journées du patrimoine, Metz 15-16 septembre 2012

À l’occasion des journées du patrimoine de cette année, j’ai particulièrement apprécié trois manifestations qui se résument parfaitement dans l’image ci-dessous :


IMAG0492.jpg



« Vue de Metz et descente de croix », François de Nomé, première moitié du XVIIème siècle


Ce tableau provient de la collection des beaux arts du Musée de la Cour d’Or que je n’avais pas visité depuis longtemps. Cette collection m’intéresse particulièrement pour sa collection de tableau historiques de la ville. J’en ai profité pour faire quelques photos dont j’aurais certainement l’occasion de vous faire profiter sur ce blog. François de Nomé est né à Metz vers 1592 et a réalisé l’essentiel de sa carrière à Naples. Dans le tableau ci-dessus la vue de Jérusalem est en réalité une vue assez fidèle de Metz au XVIIème siècle. Comme il est difficile d’estimer la part de réalité introduite pas l’artiste, son intérêt historique est plutôt limité. Mon appareil photo n’est pas non plus d’une très grande qualité mais en échange vous pouvez profiter du zoom automatique du tableau lorsque vous survolez l’image.


On reconnait facilement la cathédrale mais on y retrouve également les remparts de la ville. Ce qui me permet de signaler l’excellent travail de relevé et de présentation des remparts réalisé par l’association Historia Metensis que vous pouvez consulter sur leur blog.


Pour finir, nous avons eu l’occasion de rencontrer Aurélie Briot,restauratrice d’œuvres peintes, dans son atelier de l’hôtel de Burtaigne.

Comme d’habitude les journées du patrimoine ont été un bon prétexte pour musarder et découvrir ou re-découvrir les richesses du patrimoine qui nous entoure.

Des tee-shirts médiévaux et mathématiques

Les températures de ce mois d’août exigeants enfin le port de tee-shirts ! Je vous propose alors des tee-shirts originaux pour les fans d’iconographie médiévale :

tee-shirts.jpg

Pour les habitués de ce blog, vous reconnaitrez aisément des éléments des bestiaires des panneaux du portail nord de la cathédrale de Metz. On a de gauche à droite : une métamorphose, le basilic et la célèbre sirène à deux queues. Vous avez ainsi pour une fois l’occasion de porter un tee-shirt dont vous comprenez le message ;-)

Vous pouvez commander ces tee-shirts sur le site Artiz. Il suffit de sélectionner le motif que vous souhaitez, choisir le modèle de tee-shirt, sa couleur puis adapter la taille, la position ou les couleurs du motif.

Lire la suite

Construction de la Cathédrale Saint Etienne de Metz du XVIIe au XXe siècle

Je n’ai pas eu beaucoup de temps cette année pour progresser dans le modèle 3D de la cathédrale de Metz. Voici tout de même un petit rattrapage:

Après la vidéo sur la construction entre le Xème et le XIIIème siècle puis du XIVème au XVIème siècle voilà enfin les 300 dernières années. Vous y découvrirez que les travaux et modifications sont loin d’être négligeables, certaines parties appréciées par les adeptes d’ésotérisme se révèlent très récentes, d’autres disparues devraient interpeller nos notions de modernité esthétique.





J’aborde dans cette vidéo quelques éléments que j’avais pour l’instant négligé. Il s’agit dans un premier temps du quartier cathédral (ou quartier canonial) où vivaient les chanoines à l’image des moines des monastères depuis la depuis la Regula canonicorum de Chrodegang (712-742-766) jusqu’au XVème siècle. La description du quartier s’appuie sur le plan du XVIIème siècle que j’utilise comme image de fond. Comme la future rue d’Estrée entre la cathédrale et l’évêché est déjà apparente et que la chapelle Saint Gall qui s’y trouvait n’existe plus, ce plan est postérieur à 1607. D’autre part la nef de Saint Pierre-aux-Images semble avoir déjà été convertie en logement. Ce plan serait alors postérieur à 1712 et forcément antérieur à 1754.

J’aborde également l’inscription de 1609 située sur la tour de l’horloge. Pendant longtemps on a estimé qu’il s’agissait de la date de construction de cette tour. Mais nous avons vu qu’une partie de cette tour fait déjà partie intégrante de Notre Dame de la Ronde au XIIIème siècle. Si la date de création de la première horloge n’est pas connue, on ne trouve pas non plus de texte relatif à l’entretien d’une horloge de la cathédrale antérieur à 16091. On peut alors estimer qu’il s’agit de la date d’implantation de la première horloge d’importance dans cette tour parfaitement visible de la principale place de la ville.

Pour terminer cette petite liste de précisions, il était difficile de représenter la chronologie des travaux de construction de Blondel. L’enchainement présenté dans la vidéo ne correspond pas à la réalité. Le grand portail néo-classique démarré en 1761 est terminé en 1764 alors que la construction de l’hôtel de ville sans douté également démarré en 1761 est partiellement terminé en 1771 mais il faut attendre la disparition de Saint Gorgon vers 1769 pour que la seconde phase soit achevée en 1788.
Vous trouverez sur ce site quelques précisions sur l’histoire de la place d’Armes. L’auteur ne cite pas ses sources mais semble très proche de l’«Histoire et description pittoresque de la cathédrale de Metz» de Émile Auguste Bégin (1840).
Les courtes périodes de 4 ans et la chronologie un peu confuse et imprécise étaient difficilement représentables sur la vidéo.

De façon plus générale les dates affichées sur les vidéos sont données à titre indicatif, comme leur changement doit rester apparent il peut parfois s’agir de date de construction ou de destruction, ne les prenez pas comme référence absolue. Si vous avez besoin d’information plus précises vous pouvez par exemple consulter des billets plus complets comme celui sur la destruction des constructions de Blondel ou celui sur les restaurations du portail de la Vierge.

Je vous proposerai prochainement une version longue qui contiendra les versions du Xème au XXème siècle. Ce sera l’occasion de corriger les extraits précédents et éventuellement de les enrichir.

1Jean-Baptiste Pelt, «Registres capitulaires (1210 - 1790)», Metz, 1930.

NB: Juste avant de cliquer sur publier, je me rends compte que je n’ai pas parlé des sacristies. En réalité, je ne connais pas les dates de création de ces sacristies. Elles sont présentes sur le plan daté entre 1712 et 1754.

Les bestiaires du portail nord de la cathédrale de Metz

Dans ce billet je vais aborder le dernier panneau du portail nord de la cathédrale Saint Étienne de Metz.

Depuis l’été dernier nous avons examiné les cinq panneaux précédents. La lecture des panneaux à droite de l’entrée était assez facilement lisibles dés lors que le texte de référence était identifié. Le premier représente l’épopée du roi David. Le second l’invention de la croix. Le dernier évoque saint Étienne et peut-être sainte Marguerite.

À gauche les panneaux composés de losanges sont beaucoup moins évidents, essentiellement en raison du grand nombre d’animaux fantastiques qui évoquent un étrange bestiaire.
Nous avons vu sur le premier panneau le plus éloigné des portes que l’essentiel de ces animaux, basilic, manticore, éale, dragon, … étaient considérés comme exotiques mais réels.
Le second est certainement très inspiré des « Métamorphoses » d’Ovide.

Il est temps d’examiner le dernier panneau ci-dessous.

Bestiaire portail nord

Portail nord métamorphoses

Lire la suite

Le rasoir d'Ockham

Il y a quelques jours dans le cadre de mon travail je devais aborder la question de la qualité des données à traiter.

Je vous vois déjà faire la grimace. Cela s’annonçait effectivement assez aride.

C’est en me promenant au musée de La Cour d’Or de Metz, où je vous cherchais quelques images pour un futur billet d’iconographie médiévale, que j’ai trouvé un thème qui m’a permis d’utiliser en introduction l’illustration ci-dessous :

steles-gallo-romaines-metz.jpg

Lire la suite